Atelier OpenGéoData - 11 février 2019

Merci aux animateurs, intervenants et participants
pour la réussite de l’atelier #OpenGeodata :

Atelier OpenGéoData
lundi 11 février 2019
de 13 h 30 à 17 h 45
au Géoroom / IGN – Saint-Mandé (94)


Le 11 février 2019, le groupe de travail Open Data de l’AFIGEO – animé par B. Chartier (Neogeo Technologies), J. Desboeufs (Etalab), T. Portier (Datakode) et E. Ladurelle-Tikry (AFIGEO) – a invité tous les membres de l’association à participer à l’Atelier OpenGéoData… Un franc succès !


AtelierOGD1102 photo5

Crédit photo : @IGN

Au sein du Géoroom de l’IGN, espace dédié à des expositions culturelles et scientifiques, plus de cinquante participants étaient réunis autour des membres du GT Open Data de l'AFIGEO pour bénéficier de retours d’expérience sur le thème : « L’information géographique au carrefour des Data : plateformes mutualisées au service de nouveaux usages » :

* Introduction de l’atelier et présentation du GT Open Data
Benjamin CHARTIER, GT Open Data de l’AFIGEO

* Open Data Réseaux Énergies – ODRÉ
Christian ARTUSO et Pierre-Olivier COUTEAU, Direction Innovation Données et GEODATA, RTE

* DataSud
Mathieu KAZMIERSKI, projet DataSud, CRIGE - Provence-Alpes-Côte d’Azur  

* Observatoire des territoires
Gilles TOUTIN et Anissa KHARBAJOU, Bureau de l’Observation des territoires, CGET

Au programme également, des pitchs en lien avec l’actualité de l’OpenGéoData :

* « Les modèles attributaires d'OSM : focus sur les réseaux d'utilités »
François LACOMBE, InfoRéseaux

* « Géofoncier : vers de nouveaux horizons grâce aux données ouvertes »
Patrick BEZARD-FALGAS, OGE

* « Traçabilité des données ouvertes »
Xavier PIOT, ARX IT

* « Géoplateforme »
Jonathan RENAULT, IGN

* « schema.data.gouv.fr »
Axel HAUSTANT, Etalab

Ces présentations ont suscité de nombreux échanges et permis d’aborder de multiples thèmes :

* la place que joue l’information géographique dans l’océan des données ouvertes et les cohabitations pour les projets de demain : avec les données statistiques, les données contributives (OSM), etc. ;

* les enjeux de gouvernance, de modèles économiques induits par les projets mutualisés qui permettent de casser les silos entre sphères (Numérique / Smart City vs Connaissance et Aménagement du territoire, institutionnelles / citoyennes) ;

* la place de l’utilisateur / usager dans le développement de services innovants facilitant l’appropriation par le plus grand nombre (citoyens, élus) et l’enrichissement des projets à partir de la remontée des besoins ;

* l’évolution des cadres juridiques qui favorisent l’ouverture de données, même sensibles ou réglementaires, et la gestion du risque ;

* les enjeux d’échelle, pour répondre à des besoins autant locaux que supranationaux, et la nécessaire agrégation ou reprojection de données issues de diverses sources ou territoires ;

* la pédagogie autour des formats, des modèles et schémas de données, des outils d’évaluation, de la traçabilité, de la qualité, du cycle de vie des données et des algorithmes… pour que l’interopérabilité soit de mise avant de se lancer dans des projets encore peu stabilisés (ex. : Linked Data).

Les profils variés des intervenants et participants (institutions, collectivités et CRIGEs, gestionnaires de réseaux, entreprises, associations…) ont permis d’identifier de nouvelles pistes d’action pour le GT Open Data en 2019 et augurent de riches collaborations.

Compte tenu du succès de cette journée,  d'autres ateliers seront organisés sous le même format !

AtelierOGD1102 photo2

AtelierOGD1102 photo1

AtelierOGD1102 photo3

AtelierOGD1102 photo4

En savoir plus sur le GT Open Data de l'AFIGEO...
 

Modèle minimal pour la donnée "Points d'eau incendie" - 22 mai 2018

PhotosPEI 2018Dans le cadre de la démarche engagée en 2017 autour d'un modèle minimal de données Points d'eau incendie (PEI), les travaux du groupe de travail Open Data se poursuivent...

A l'occasion de la réunion du GT Open Data du 22 mai 2018, Thomas Portier (Datakode / co-animateur du GT Open Data) a rappelé que « l’objectif est de répondre aux principaux usages des collectivités territoriales, des Services départementaux d’Incendie et de secours (SDIS) qui ont participé activement aux réflexions. Ce n’est pas un modèle dédié à la gestion mais à l'intervention et à la planification. » En effet, ces données (bornes incendie, poteaux incendie et autres points d’eau) constituent un enjeu majeur pour la gestion des risques incendie et doivent pouvoir être partagées facilement entre organisations...

A cette date, le bilan des travaux entrepris est positif : « 1 appel à participation, 30 volontaires, 2 appels à commentaires, des contributions collectives (réseau SDIS, GT Topo SIG AITF), 10 participants réguliers, 6 réunions téléphoniques. Les difficultés rencontrées ont été plus d’ordre conceptuelles que techniques aussi du fait de la diversité des typologies des PEI (citerne, réserve, poteaux, bouches...). »

Plusieurs pistes pour améliorer la convergence des initiatives autour de ces données ont été évoquées :
>> avec les travaux de normalisation du CNIG notamment ceux liés à l’alimentation en eau potable,
>> avec le projet de système national unifié des services des pompiers,
>> avec les travaux de définition d’un socle commun de données locales d’Opendata France,
>> avec les réflexions d’Etalab sur la stabilisation des identifiants uniques.

En savoir plus :
>> Téléchargez le modèle minimal finalisé
>> Consultez et complétez le document listant les implémentations


Photos sous licence CC