Modèle minimal pour la donnée "Points d'eau incendie" - 22 mai 2018

PhotosPEI 2018Dans le cadre de la démarche engagée en 2017 autour d'un modèle minimal de données Points d'eau incendie (PEI), les travaux du groupe de travail Open Data se poursuivent...

A l'occasion de la réunion du GT Open Data du 22 mai 2018, Thomas Portier (Datakode / co-animateur du GT Open Data) a rappelé que « l’objectif est de répondre aux principaux usages des collectivités territoriales, des Services départementaux d’Incendie et de secours (SDIS) qui ont participé activement aux réflexions. Ce n’est pas un modèle dédié à la gestion mais à l'intervention et à la planification. » En effet, ces données (bornes incendie, poteaux incendie et autres points d’eau) constituent un enjeu majeur pour la gestion des risques incendie et doivent pouvoir être partagées facilement entre organisations...

A cette date, le bilan des travaux entrepris est positif : « 1 appel à participation, 30 volontaires, 2 appels à commentaires, des contributions collectives (réseau SDIS, GT Topo SIG AITF), 10 participants réguliers, 6 réunions téléphoniques. Les difficultés rencontrées ont été plus d’ordre conceptuelles que techniques aussi du fait de la diversité des typologies des PEI (citerne, réserve, poteaux, bouches...). »

Plusieurs pistes pour améliorer la convergence des initiatives autour de ces données ont été évoquées :
>> avec les travaux de normalisation du CNIG notamment ceux liés à l’alimentation en eau potable,
>> avec le projet de système national unifié des services des pompiers,
>> avec les travaux de définition d’un socle commun de données locales d’Opendata France,
>> avec les réflexions d’Etalab sur la stabilisation des identifiants uniques.

En savoir plus :
>> Téléchargez le modèle minimal finalisé
>> Consultez et complétez le document listant les implémentations


Photos sous licence CC