Retour sur... Conseil EPN élargi de l'ESGT (14 nov.)

CNAM ESGTLe 14 novembre 2019, l'ESGT a tenu son Conseil EPN (Équipe Pédagogique Nationale du CNAM) élargi. L'AFIGÉO y était représentée, sur mandat de son conseil d'administration, par Nathalie DEJOUR en sa qualité de membre du Pôle Formation-Recherche. Des changements en vue pour l'ESGT en 2020...

L'ESGT (École Supérieure des Géomètres et Topographes) délivre actuellement 3 diplômes (Ingénieur Géomètre Topographe ; Master Identification, Aménagement et Gestion du Foncier ; Licence professionnelle Géomesure et Aménagement Foncier). Les formations dispensées permettent d’acquérir des compétences croisées en géomatique, en aménagement foncier, en urbanisme, en droit et en sciences de la Terre. La formation continue concerne principalement le diplôme de géomètre-expert foncier (géomètre-expert foncier diplômé par le Gouvernement, DPLG).

L’ESGT ne forme pas que des géomètres même s’ils représentent plus de 50 % des diplômés. Les cabinets de géomètres restent le principal débouché des titulaires du diplôme d’ingénieur et du Master. La profession de géomètres reste sous tension, avec plusieurs centaines de postes à pourvoir, mais peut souffrir d’un manque de valorisation financière. Le choix des impétrants se fait sur le salaire de départ et la qualité du projet (comme le Grand Paris, par exemple).

Paradoxalement, l’ESGT rencontre des difficultés de recrutement pour son cycle ingénieur, notamment pour l’entrée dans sa classe préparatoire intégrée par le concours niveau bac Geipi Polytech.

Avec la perspective d’un nouveau passage de la CTI (Commission des Titres d’Ingénieur), un nouveau référentiel pédagogique sera envisagé en 2020, prenant en compte la réforme du lycée. La formation en alternance en dernière année et la pédagogie alternative (Moodle, Mooc, etc.) se mettent progressivement en place.

L’École affiche également une volonté d’ouverture à l’international : des collaborations sont engagées au Maroc, au Canada, au Brésil, en Espagne, en Belgique, en Côte d’Ivoire et des perspectives se dessinent au Sénégal.

Enfin, afin de permettre à l’École de gagner en visibilité et en attractivité, la direction réfléchit, entre autres, à un changement de son intitulé à l’occasion de son entrée officielle dans le réseau Polytech en 2020.

Article rédigé par Nathalie DEJOUR