Les systèmes d'information géographique

Nés dans les années 80, les systèmes d’information géographique (SIG) connaissent depuis plus d’une dizaine d’années un essor considérable auprès des services de l’Etat mais surtout des  collectivités qui les utilisent pour gérer, décider, représenter leur territoires.

Les systèmes d'information géographique ou SIG sont des outils informatiques permettant d'acquérir, d'organiser, de gérer, de traiter, de représenter et de restituer des données géographiques. La notion de SIG intègre : 

  1. les équipements informatiques
  2. les données géographiques
  3. les compétences humaines
  4. les aspects méthodologiques

Un système d'information géographique (SIG) est un système d'information capable d'organiser et de présenter des données alphanumériques spatialement référencées, ainsi que de produire des plans et des cartes. Ses usages couvrent les activités géomatiques de traitement et diffusion de l'information géographique. La représentation est généralement en deux dimensions, mais un rendu 3D ou une animation présentant des variations temporelles sur un territoire sont possibles.


Les origines et les principes de la géomatique (article de la Revue XYZ • N° 114 – 1er trimestre 2008)

Présentation de Laurent POLIDORI – Président de la le chaire de géomatique du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)  

Et tout d’abord, qu’est-ce que la géomatique ?

C’est un terme récent, dans lequel une étymologie simpliste permet de retrouver la géographie et l’informatique, mais comme une vaste communauté scientifique et industrielle s’en est emparée d’une manière un peu désordonnée, je vais m’efforcer d’en proposer une définition. Je dirais que la géomatique est un ensemble de techniques géographiques, souvent anciennes et développées séparément, mais auxquelles une mise en oeuvre numérique permet désormais de cohabiter dans un même environnement informatisé.

Et pour aller plus loin je vous propose un exposé en quatre parties. Je présenterai d’abord les origines et les principes de la géomatique, j’évoquerai ensuite ses axes de recherche puis ses usages. Enfin je tenterai de répondre à une question que vous vous posez tous : pourquoi le CNAM a-t-il ouvert une chaire de géomatique ?