2021 : une nouvelle dynamique démarre pour le Réseau des CRIGEs

Le 19 janvier 2021, les représentants des plateformes territoriales de données géographiques ont échangé sur leurs projets respectifs et leurs perspectives d’évolution. La diversité des modèles économiques et de gouvernance n’a pas empêché le Réseau de préciser les projets communs sur lesquels il envisage de travailler en 2021.

  • Une tendance : de la géo à la data

L’année 2020 a confirmé, pour la plupart des plateformes territoriales, la nécessité d’élargir le spectre de leurs missions et actions, notamment en ouvrant leurs expertises et l’accompagnement des utilisateurs à des types de données autres que géographiques. Dans cette optique, GEOGRANDEST deviendra prochainement DATAGRANDEST et le GIP TerrNum qui porte la plateforme IdeBFC fait l’objet d’une étude de préfiguration pour devenir l’Agence régionale du numérique et de l’Intelligence Artificielle. Geopal ou DottER ont des perspectives similaires. L’ambition étant de mieux mobiliser les expertises, compétences et données, quelles que soient leurs sources, en vue d’une meilleure gestion coordonnée des territoires.

  • Des financements et une implication de l’Etat encore hétérogène

Sur le volet financier, les négociations autour des CPER étant en cours, il est encore tôt pour évaluer l’inscription effective du volet information géographique dans ces contrats. Sur l’implication financière de l’Etat dans les dispositifs, là aussi, les CRIGEs constatent une très grande hétérogénéité de situation. Concernant l’articulation avec le niveau national, la nomination du nouveau Directeur de l’IGN, l’ouverture des données du RGE, le projet Géoplateforme constituent autant d’opportunités pour développer l’articulation des coproductions de données ou de leur diffusion.

  • Des projets innovants au service de la transition numérique et écologique des territoires

Parmi les activités des CRIGEs en terme de coproduction de données et d’accompagnement sur les usages, on retrouve les sujets classiques mais à forts enjeux tels que le PCRS, l’Adresse (avec le prochain lancement de la saison 3 du Mooc Adresse par la CRIGE Normandie), de nouveaux partenariats à côté de RGD Savoie Pays Monblanc dans le cadre du déploiement de la fibre optique, l’occupation des sols, les équipements collectifs, l’imagerie spatiale…et également de nouveaux sujets innovants qui prennent de l’importance et méritent une attention particulière pour mutualiser les expériences tels que l’imagerie spatiale et la définition de trame noire pour lutter contre la pollution lumineuse (OPenIG), l’expérimentation Lidar pour la 3D (CRAIG), la qualification des enrobées sur voies (Géoplateforme 17), l’intégration de données en temps réel, le développement de services spécifiques aux citoyens, aux géomaticiens (outils de dataviz, guichet unique…) par Pigma et Crige-Paca notamment… 

Prochaines étapes : Le Réseau se réunira le 19 mars prochain. En articulation avec les opérateurs économiques et le GT Accompagnement PCRS, animé par Anne Sagot et Jean-Pierre Moreau, un cycle de rencontre sera organisé en mars et avril pour: 

  • bénéficier d’un panorama des activités et actualités de l’IGN dont les projets Lidar HD et orthophotographies PCRS
  • qualifier les  besoins des territoires et échanger sur l’articulation avec les moyens des opérateurs (IGN, entreprises privées) alloués à ces projets. 

Un atelier de restitution sera organisé le 9 avril matin entre les acteurs territoriaux et les membres du Pôle entreprises-industries concernés.